Hortillonnages d'Amiens

Région Picardie

L'Aisne | l'Oise | La Somme

Ci-contre, hortillonnages d'Amiens

"Le Marquenterre, dans la baie de Somme est un marais maritime, au pied du plateau crayeux de Picardie, ancienne falaise, désormais de 5 à 10 km à l'intérieur des terres." (Christiane Sabouraud, Guide de la Géologie en France, Belin, 2004)

02 L'Aisne (Laon)

nummulites-laon Nummulites LaonLes nummulites du Lutétien de Laon

Carte départementale :
Au Nord-est, la Thiérache, recouverte de loess, humide, bocagère et laitière.
Au Nord-ouest, le sous-sol crayeux près de St-Quentin, favorise la betterave et le blé.
Au Sud, la vallée de la Marne est propice aux vergers.
À l'extrême Sud, c'est déjà le début de la Brie.
St-Gobain : les sables éocènes utilisés pour la fabrication du verre.
Crouy : Troglodyte.

Laon

Ci-contre, la butte témoin de Laon vue du Chemin des Dames, formée de calcaires lutétiens (Éocène), troués de nombreuses grottes qui ont servi à la construction. Relief stratégique : d'où les nombreuses batailles historiques (Chemin des Dames : César, Clovis, Napoléon, guerre 14-18).

geoportailportail : Voir la butte de Laon et sa carte géologique avec Géoportail.
google earth Pour voir depuis le ciel et en relief la butte témoin de Laon, saisissez Laon Aisne dans le formulaire de recherche de Google earth, tournez et inclinez.

Bibliographie : Denis Montagne, Les souterrains de Laon, Nord Patrimoine Editions, 1998.

carte de l'OisePierre de St-Maximin

60 L'Oise (Beauvais)

Au NW, la Picardie céréalière.
À l'E, la vallée de l'Oise, bordée de forêts (F. de Compiègne et de Halatte).
Curiosités : La vallée des Peaux Rouges, la mer de sable d'Ermenonville.
Gisement d'ambre récemment découvert à Creil (début Tertiaire : 55 MA).
Le calcaire de St-Maximin est utilisé pour la restauration des monuments de Paris.

Nummulites de Gilocourt

Ci-contre, calcaire à nummulites de Gilocourt (60-Oise). Les nummulites sont des foraminifères ressemblant à des pièces de monnaie. Chacune fait environ 10 mm de diamètre.

Bibliographie : HARDOUIN Renaud et Marie-Claude, De Saint maximin et sa pierre, les Amis de la Pierre, 2001.

Début