Pasteur - Nadar

Quizz maladies microbiennes

Choisissez (en cliquant) dans la liste ci-dessous, les maladies qui sont provoquées par des virus et qui, en conséquence, ne peuvent être traitées par des antibiotiques :

1) Charbon | 2) Choléra | 3) Diphtérie | 4) Fièvre de Malte | 5) Lèpre | 6) Paludisme | 7) Peste | 8) Rage
9) Sida | 10) Sommeil (maladie du...) | 11) Syphilis | 12) Tétanos | 13) Tuberculose | 14) Typhoide | 15) Typhus | 16) Variole

Résultat

Louis PASTEUR : Dole 1822 - Marnes-la-Coquette 1895, Thèse de doctorat en 1847, mémoire sur la cristallographie en 1848, Réfutation de la génération spontanée en 1862, La formation du vinaigre et la "pasteurisation en 1863, Le choléra des poules en 1879, Le charbon du mouton, La rage à partir de 1880.

Étymologie
Choléra, colère, mélancolie : de Cholé = la bile (cf canal cholédoque)
Diphtérie : Du grec diphhtera = membrane. Allusion à l'apparition de fausses membranes sur les muqueuses.
Lèpre : du latin lepra = maladie qui ronge, vient lui-même du grec lepein = éplucher.
Malaria : De l'italien mala aria = mauvais air.
Paludisme : de Palus, paludis = marais.
Rage : Vient d'un mot sanskrit qui veut dire impétuosité violence, puis idée de passion, de dépit (c'est rageant) et aussi de douleur (rage de dent), tardivement désigne une maladie.
Syphilis : du nom d'un personnage des métamorphoses d'Ovide.
Tétanos : du grec tetanos = tension, a donné en latin tendere = tendre. Allusion aux contractures provoquées par la maladie.
Tuberculose : allusion aux tubercules (nodules) présents dans les poumons.
Typhus : du grec médical tuphos = fièvre.
Variole, varicelle, vérole : du latin varus = boutonneux.

Bibliographie : Microbes : Pourquoi bactéries et virus nous sont indispensables, Les dossiers de la Recherche, n°41, Hors-série Novembre 2010.
DRIGALSKI Wilhelm et LOT Fernand, L'homme contre les microbes, Plon, 1955
REY Alain, Dictionnaire historique de la langue française, Robert, 1993.
PRESLES Philippe, La grippe aviaire, comment s'y préparer ?, Éd Jacob-Duvernet, 2007, p. 53 :
"Quand on pense aux Indiens d'Amérique du nord, on les imagine vivant à moitié nus dans des tipis... Ce n'est pourtant pas du tout ce que virent les premiers colons. La vallée du Mississipi était très fertile et abritait de très grandes villes... La Jamaïque de Christophe Colomb était peuplée de plus de 8 millions d'âmes. Que s'est-il passé ? Les épidémies eurasiennes se sont succédé* et ont décimé les populations américaines en moins d'un siècle... La population du Mexique était ainsi tombée, en 1618 d'environs 20 millions à 1,6 million... Cortès, avec ses 600 hommes n'aurait rien pu faire contre les Aztèques très militarisés, sans la variole. (Idem pour les Incas du Pérou). Le continent nord-américain était peuplé de 20 millions d'âmes. Dans les 100 ou 200 ans qui ont suivi l'arrivée de Christophe Colomb, les germes allaient amputer 95% de cette population."

* Remarque orthographique : Doit-on écrire "elles se sont succédées" ou "elles se sont succédé" ? C'est la 2e solution qui est la bonne !

Grippes : Que signifient les lettres H et N dans dans H5N1 (grippe aviaire), AH1N1 (grippe porcine) etc. ?

Le dernier cas de variole s'est produit en 1977 en Somalie.

hihi

"J'ai pris mon rhume en grippe !" (Sacha Guitry)
La maman de Pasteur à son fils : "Louis, passe ton bac d'abord, sans ton bac t'es rien !" (inspiré de Marc Hillman, mai 2012).

Lien externe : Épidémie de Choléra et John SNOW