Lumière et photosynthèse - Échanges gazeux grâce aux stomates

Stomates

Ci-contre à gauche, épiderme de la face inférieure d'une feuille.

Choisissez un éclairage (rouge, jaune ou obscurité) en cliquant. Le dégagement de bulles d'oxygène d'une plante verte immergée, en fonction de la lumière : Les radiations rouges sont plus efficaces que les jaunes. Les vertes (non représentées ici) ne le sont guère plus que l'obscurité : Normal ! si les feuilles sont vertes c'est qu'elles renvoient les radiations vertes. Animation Flash plein écran

stomate Souris La souris ouvrira le stomate.

Les échanges gazeux de la respiration, de la photosynthèse, et les échanges hydriques de la transpiration se font par les stomates (sortes de petites bouches situées à la face inférieure des feuilles). Ces stomates sont fermés à l'obscurité et quand l'air est trop sec. Un phénomène osmotique dans les 2 cellules stomatiques explique l'ouverture de l'ostiole par où passent les gaz. Malheureusement en plein soleil en été la plante ferme ses stomates pour éviter la déshydratation et donc, du coup la photosynthèse s'arrête. Dommage pour la croissance du végétal.

Stomate Coupe

Coupe dans une feuille au niveau d'un stomate, d'après
Attention : il faut bien distinguer la respiration de la photosynthèse. Toute plante chlorophyllienne respire 24h/24 ; mais ne fait la photosynthèse que lorsque la luminosité est suffisante. Dans ce cas,les deux phénomènes ont lieu en même temps. À l'aube et au crépuscule, il y a juste compensation : le CO2 absorbé par la photosynthèse est intégralement rejeté par la respiration. Même si les résultats gazeux sont inversés, il faut éviter de dire que la photosynthèse est le contraire de la respiration car les réactions biochimiques ne sont pas les mêmes.

V. BOULET, Anatomie et Physiologie, classe de Philosophie et de Mathématiques, Hachette, 1932. | © B. Langellier 2000-2009

Lien externe : Taux de CO2 et photosynthèse