L'homme de Piltdown (Piltdown man)

Homo (Eoanthropus) dawsoni

Situation de Piltdownarbre généalogique de l'homme

Ce fossile du Paléolithique inférieur, plus précisément de l'Acheuléen (on est jamais trop précis) aurait pu être le chaînon manquant idéal entre le singe et l'homme. Il présentait des caractères simiens (la mâchoire) et des caractères humains (le crâne). C'était magnifique. Hélas, il s'est avéré être une supercherie conçue, en 1912, par Mr Dawson, à Piltdown dans le Sussex, peut-être pour se moquer de Teilhard de Chardin (???). Et elle a fonctionné quelques décennies :

BOULE Marcelin, Les hommes fossiles, éléments de paléontologie humaine, Paris : Masson, 1923, p. 158 :

"Le 18 décembre 1912, MM Charles Dawson, géologue, et Smith Woodward, l'éminent paléontologiste du British Museum, présentèrent à la Société géologique de Londres des ossements humains provenant d'un terrain quaternaire très ancien.... Mais il y a la mandibule. Et c'est ici que l'histoire de la découverte de Piltdown devient vraiment extraordinaire..."

L'arbre généalogique, ci-contre, intégrant l'homme de Piltdown, est extrait de Georges Goury, Origine et évolution de l'homme, Éd. Auguste Picard, 1927.

VERNEAU R., Histoire Naturelle Illustrée - l'Homme, Paris : Larousse, 1931, hésite à le placer dans la lignée humaine.

Depuis, on sait que la mâchoire simienne était tout simplement celle d'un Orang-outang, artificiellement patinée. Le crâne humain et la mâchoire simienne n'étaient âgés que de quelques centaines d'années.

L'animation ci-dessous a été obtenue à partir de photos NB parues dans l'ouvrage de R. Verneau cité plus haut, p.20. (La souris vous fera tourner la tête)

Piltdown

Bibliographie pour tout savoir sur l'homme de Piltdown et connaître le ou les imposteur(s) : THOMAS Herbert, le mystère de l'homme de Piltdown, une extraordinaire imposture scientifique, Belin, Pour la science, 2002.