Textes anciens sur l'Orne (61)

1) Peut-on trouver du charbon de terre dans le département de l'Orne ?

C'est le titre d'une publication de Mr LETELLIER, professeur au Lycée d'Alençon et conservateur du musée d'Histoire Naturelle. Bulletin SHAO, tome II, 1883 p.110.

PAWLOWSKI Auguste, Le sous-sol de la France, Berger-Levrault, 1913, p.82.

Antérieurement à la Révolution, l'Intendant de la généralité d'Alençon avait donné des ordres précis pour la recherche des charbons dans l'étendue de sa circonscription... Des hommes de bonne volonté fouillèrent le sol. L'un d'eux, le sieur Saint-Laurent, chimiste à Falaise, reconnut à Sévigni, près d'Argentan, la présence probable de houille. Ses informations ne tardèrent pas à lui apprendre qu'un maréchal ferrant d'Argentan, nommé Beauvais, avait employé dans les 6 ou 7 dernières années, plusieurs boisseaux de charbon de terre provenant des carrières de Sévigni... Des fouilles furent exécutées...mais les terres visées appartenaient au comte de Praslin... Le grand seigneur ne voulut pas laisser à des étrangers les bénéfices de l'exploitation de ses propres domaines... La Révolution éclata. Nul ne songea plus aux houilles de l'Orne.


2) Cahier de doléances de La Coulonche

(les habitants) "observent que leur paroisse est située sur une montagne remplie de gros rochers épars et multipliés à l'infini, que le terrain ne produit pour ainsi dire que des broussailles et de la bruyère, que le seul grain qu'on y ensemence consiste en seigle, sarrazin et avoine, dont le produit n'est pas suffisant très souvent pour nourrir les habitants un quart de l'année. Cette paroisse se trouve d'ailleurs par la proximité où elle est des forêts d'Andaine et de Dieufit exposée au pillage des bêtes fauves et des loups qui affligent et dévorent malgré leur vigilance une bonne partie du produit de leurs frais et travaux."

Cahiers de doléances - forêts ornaises