Paysages géologiques du département de la Manche

De Cherbourg au Mont Saint-Michel

Anse du Brick

Manche

Description générale de la géologie de la Manche : La Manche est traversée d'E en W par les plis hercyniens (comme par ex. le synclinal de la zone Bocaine) et par les massifs granitiques (ex : Vire).

Ci-dessous : Nord-Cotentin | Sud-Manche

Geological shore (in Normandy) | Underwater mine (Normandy) | Waterfalls | TransgressionSentier des douaniers (Carteret) | Carte géologique simplifiée du Cotentin

Mare vauville Mare de Vauville
Pour voir cette mare depuis le ciel, saisir avec le logiciel Google earth, 49°37'38.42" -1°50'39.59"

1. Nord-Cotentin

Diélette

Orthose zoné Orthose zoné dans le granite de Flamanville.

1.1. Flamanvile et Diélette

Granite de Flamanville : "Les carrières échelonnées le long des falaises de Diélette à Sciotot occupaient près de 300 ouvriers dans les années 1840-1845... Concurrencées par les carrières de granit de Bretagne et de Vire qui avaient près d'elles les voies ferrées, puis plus tard par l'utilisation du ciment, les carrières (de Flamanville) ralentirent peu à peu leur activité." Association Histoire et Patrimoine des Mines et Carrières de Flamanville et Diélette.
"Diélette, à l'embouchure de la jolie rivière du même nom, petit port de refuge et d'échouage, possède deux belles plages de sable encadrées de rochers ; le pays environnant est très verdoyant. Des carrières de granit et des mines de fer ont été ouvertes au sud du port sans enlever cependant aux falaises leur grand caractère : le puits principal des mines s'ouvre dans un rocher au bord du rivage, et des galeries s'avancent fort loin sous la mer. Les falaises offrent des buts d'excursions variées, soit par la visite des grottes (trou Baligan), soit par les sentiers nombreux tracés par les exploitants des carrières et des mines." ROUY G., La Normandie, du Mont-St-Michel à l'embouchure de la Seine, Guides Flammarion, sd (début du 20e S.).

Mine souterraine - Underwater mine : "En France, il existe une mine sous-marine. Elle est située dans le département de la Manche, sur la côte du Cotentin, à 20 km au Sud-Ouest de Cherbourg. On l'appelle la mine de Diélette ou de Flamanville, du nom de la commune sur laquelle elle s'étend. Déjà, il y a 70 ou 80 ans, on avait constaté la présence de minerais de fer, à mer basse, sur la grève ... Les habitants du pays recueillirent ces minerais et s'en servirent comme lest pour les bateaux qui abordaient dans le petit port de Diélette. Une société métallurgique du nord ayant eu vent de cette découverte, acquit les minerais... Des recherches très sérieuses furent alors faites..." (PAWLOWSKI Auguste, Le sous-sol de la France, Paris : Berger-Levrault, 1913). NB : Depuis la construction de la centrale de Flamanville, toutes les installations ont disparu.

GneissGrotte de Jobourg

1.2. Nez de Jobourg

Ci-contre image extraite de Guide du touriste / Syndicat d'initiative de Cherbourg et du Cotentin, env.1920. Une grotte au pied de la falaise peut être visitée sur réservation (02.33.53.86.12). Rien à voir avec les grottes des pays calcaires, ici, il s'agit de roches métamorphiques très anciennes (Précambrien). Ne pas y aller seul à cause de la marée (lien externe). La revue "Le viquet" a consacré le numéro 180 (St-Jean 2013) sur "les falaises et grottes de Jobourg".
Les roches les plus anciennes de Basse-Normandie se trouvent près du Nez de Jobourg, elles ont 2 milliards d'années ; ce sont des gneiss (roches métamorphiques).

ci-contre, près de Jobourg (Anse du Culeron) : 2 milliards d'années et plus encore !.

geoportail Entre le Nez-de-Jobourg et Dielette : la mare de Vauville (à quelques m de la plage) et le massif dunaire de Biville. Celui-ci se trouve devant une falaise morte aujourd'hui éloignée du rivage. "Ces massifs dunaires d'âge holocène se sont formés lors des oscillations négatives du niveau marin au cours du Flandrien." (F. DORÉ, Guides géologiques régionaux : Normandie, Masson, 1977, p.86.)

Anse du Brick

1.3. Cherbourg

La montagne du Roule (falaise fossile) à Cherbourg (Grès Armoricain). carte géologique de Cherbourg
Curiosité : "La roche qui pend", rue de la Roche-qui-pend, près de la voie ferrée, montre le pendage du grès armoricain.
Plage de l'anse du Brick Ci-contre, une plage de galets fossile à l'Anse du Brick (environ 3 m au-dessus du niveau actuel), témoin d'une transgression quaternaire.
geoportail Localisation avec Géoportail-2D : Nord Cotentin à l'est de Cherbourg, entre Bretteville et Fermanville.

1.4 Val de Saire

Val de Saire

Vue panoramique depuis le haut du phare de Gatteville
On distingue, au premier plan une zone plane correspondant au massif granitique. Au fond, au centre de la photo, la falaise fossile de La Pernelle dont on devine l'église. à gauche au fond, la rade de St-Vaast-la-Hougue et toute la côte Est du Cotentin. Non visible sur la photo et près de l'église de La Pernelle, une carrière de grès triasique.

Ammonite Fresville

1.5 Valognes

Calcaires d'Yvetot (Lias Hettangien) : Les anciennes carrières du "Hameau des carrières" (fermées depuis 1959) ont permis la construction de la ville de Valognes. Les déchets issus de la taille ont alimenté de nombreux fours à chaux.
Carrière de Fresville (calcaires marneux très riches en fossiles (gryphées, spirifer, ammonites...)

Mont Castre

1.6 La Haye-du-Puits

Google earth La tourbière de Baupte (entre Carentan et La Haye-du-Puits) : Pour visualiser la tourbière, saisir dans Google earth : 49°17'3.78" -1°22'31.86"

geoportailportail : Exploitation de la tourbière de Baupte
Carrière de Grès de May à Doville (même roche que celle du Mont Étenclin).

Le Mont Castre : ancienne carrière de grès armoricain

1.7 Montmartin-sur-Mer et Régnéville

Montmartin calcaireregneville

Les fours à chaux de Régnéville exploitent le calcaire carbonifère (Viséen) de Montmartin-sur-Mer.

Sélune vide

2. Le Sud-Manche

2.1. Vallée de la Sélune et Mont-St-Michel :

La Sélune court dans une vallée creusée dans les schistes du Précambrien. Le barrage de Vezins a été construit dans les années 20, voici une photo prise peu avant la mise en eau : Pont des Biards vers 1920.
Le lac est régulièrement vidé pour vérification. Les vieux ponts, les vieux chemins, les vieux moulins et leur bief sont alors encore visibles.
Carte géologique de Vezins (Isigny-le-Buat) et paysages

Granite d'Avranches | Le rocher de la Haute-Ville de Granville (tillites) | Ancienne carrière de schistes briovériens à Moidrey qui auraient servis à construire la digue route aujourd'hui (2013) remplacée par un pont.

Une carte géologique de la Baie du Mt-St-Michel vient d'être éditée par le BRGM (n?208).
Y a-t-il eu un raz-de-marée dans la baie en mars 709 ? Scissy serait l'ancien nom de Chausey. Et Scissy c'est aussi le nom d'une mythique forêt qui aurait couvert l'essentiel de la baie. On aime à raconter que les évêques partaient à pied en pélérinage à travers la baie, euh ! je veux dire la forêt. On a peuplé les rochers de monastères et d'ermites.

Léon BERTIN, dans Géologie et paléontologie (1939), p.84, confirme que "des sondages permettent de retrouver sous la mer la trace des anciennes lignes de rivage". Carte extraite de l'ouvrage pré-cité. La notice de la carte géologique n° 208 ne confirme pas la date de 709.
Biblio :
1) Gazette de la Manche (05-03-1993 et 13-08-1999)
2) DERIC, Histoire de la Bretagne, 1777
COUPARD, LECOQ et GAUCHET, Le Sud-manche, Ed. Alan Sutton, 2008.

Chausey

2.2. Granites de Chausey et Vire

Granite de Chausey, noter la présence d'une ancienne carrière. L'éléphant de Chausey

Google earthPour visualiser le relief du massif granitique de Carolles - Vire, saisissez dans Google earth : Carolles Manche France et inclinez la vue aérienne. Granite de St-Michel-de-Montjoie : Carrière en 1999 | En 1908 . à voir : le musée du granite dans le bourg.
La tombe du soldat inconnu sous l'Arc-de-Triomphe à Paris est en granite de Vire provenant de Saint-Michel-de-Montjoie (France inter, le 11-11-2014).
Granite de Vire à Carolles (et son auréole de Métamorphisme). Interprétation et histoire d'un paysage : Carolles - Jullouville

2.3 : Mortain

Big and small waterfalls : Grès Armoricain de Mortain, petite et grande cascade, petite chapelle
Bibliographie : Michel Coupard et Jack Lecocq, Le Mortainais, St-Hilaire, Barenton, Le Teilleul, Ed. Alan Sutton, 1997.