Le bélier - Étymologie

Bélier de Ouessant

SourisLe bélier, c’est le mâle de la brebis. Lui a des cornes et elle généralement pas. Pour Rabelais, béliner c’est s’accoupler. Quand le bélier et la brebis « bélinent » ça donne des agneaux, 148 jours plus tard.
Les moutons sont des ruminants (comme les vaches) et font partie du genre Ovis qui réunit les moutons (Ovis aries) et les mouflons, dont il existe plusieurs espèces dont Ovis ammon, une espèce du Tibet. Ammon est un dieu égyptien qui portait des cornes de... bélier. Les ammonites sont des céphalopodes fossiles en forme de cornes de bélier.
Le bélier, mais aussi la brebis et ses agneaux, bêlent (avec un chapeau cette fois !). Bêler vient de balare en latin et de βελάζω (belago) en grec (même sens) qui ont été formés à partir de l’onomatopée et qui ont aussi donné (dé-)blatérer.
Une autre explication fait venir le bélier de termes anciens qui veulent dire cloche (bell en anglais). Le bélier est celui qui porte la cloche pour guider le troupeau.
Dans certaines régions de France, comme en Normandie, le bélier est aussi appelé « belin » (prononcer [blin]). C’est aussi un patronyme fréquent, comme par exemple le célèbre éditeur de livres scolaires (prononcer [belin]).
Quittons la zoologie, pour la technologie : le bélier est une poutre qui permettait d’enfoncer les portes des fortifications médiévales. Le grand banditisme et le terrorisme ont, aujourd’hui, adapté cette méthode avec leurs « voitures-béliers ».
Bien plus positive a été la famille d’industriels et inventeurs, la famille Bollée (fin XIXe début XXe) qui a construit des voitures, des éoliennes et, c’est cela qui nous intéresse ici, le bélier hydraulique. Lequel permet de faire monter l’eau dans les canalisations plus haut que le réservoir. Il vous est peut-être arrivé d’entendre chez vous un coup de bélier : c’est le bruit que fait la plomberie quand vous fermez brutalement un robinet. C’est le même phénomène physique que le bélier hydraulique.
Bon ! j’ai assez déblatéré. Je ne vais pas vous parler du chameau et du dromadaire qui blatèrent et encore moins de la constellation du Bélier.
Pour vous rendre intéressant, comme moi, vous êtes autorisé à déblatérer sur ce sujet étymologique lors de votre prochain repas de famille ; mais sachez que « toute brebis qui bêle perd sa goulée ».