serpent de mer

Le suicide du scorpion... et autres serpents de mer

Scorpion

Le suicide du scorpion :

On le dit, on le répète, on aime à l'entendre, on aime à répandre cette idée séduisante : le scorpion réalisant qu'il ne peut se sortir d'une situation dangereuse, voire mortelle, préfère "se suicider lui-même" ! ... un peu à la manière des Cétacés qui voyant leur mort prochaine, viennent s'échouer sur la plage.
On n'y croirait pas, mais des observateurs avertis l'ont réellement vu. Je n'avais pas, moi-même, réfuté totalement cette idée, jusqu'à ce que je lise la revue Eurêka de septembre 1997 (p.72) qui donne une explication plus prosaïque : "En situation de danger, le scorpion frappe au hasard. Il lui arrive d'être sa propre victime".
Ce que l'on croyait être une consience de la vie et de la mort devient une banale maladresse.

Une pluie de Crapauds :

"Au mois d'Août 1804, j'étais dans la diligence d'Albi à Toulouse. Vers 4 h de l'après-midi (...) à 3 lieues de Toulouse (...) la diligence eut bientôt atteint le lieu où le nuage avait crevé, et c'est là que nous fûmes témoins d'un phénomène bien rare et bien extraordinaire. La grande route et tous les champs qui la longeaient étaient jonchés de crapauds (...) Les pieds des chevaux et les roues de la voiture en écrasaient plusieurs. Certains voyageurs voulaient fermer les stores, afin de les empêcher d'entrer dans la voiture : leurs bonds devaient le faire craindre." (Le 11 juillet 1836 : Extrait d'une lettre de M. Pontus, professeur à Cahors, à Mr Arago).

Serpent de mer selon Olaüs Magnus (16e siècle) :

"Ceux qui naviguent le long de la côte norvégienne assurent tous d'une voix une chose fort épouvantable, que le long de la mer de Bergen, un serpent a bien 60 m de long et 6 d'épaisseur. Il sort la nuit au clair de lune pour aller manger les agneaux, les pourceaux, ou bien passe la mer pour aller manger les polypes, locustes et autres sortes de poissons et cancres marins. Il a des yeux rutilants comme une flamme (flammeos oculos rutilantes). Il se lance contre les navires (...) pour aller dévorer ceux qui sont dedans." Lien externe : Cryptozoologie

Remarques :

Toutes ces croyances mythiques ont quelque part un "petit" fond de vérité ou tout au moins un élément initial fondé. La taille du poulpe géant est véridique ! ... à condition de remplacer poulpe par calmar.

Vipère :

"Une jeune fille de Styrie s'étant endormie, la bouche ouverte, sur un lit de gazon émaillé de fleurs, une vipère du voisinage, qui cherchait à faire son nid, profita de l'occasion, se glissa furtivement dans l'oesophage de la jeune fille, et alla dans son estomac établir ses pénates à l'abri de la pluie et du vent. (...) Un jour qu'elle avait pris je ne sais quelle potion qui déplaisait à son hôtesse, la vipère prit le parti de déloger, sortit par où elle était entrée. Immédiatement après la malade avait rendu une grande quantité d'oeufs de vipère qui n'auraient pas manqué de produire dans son estomac une lignée fort incommode de jeunes vipéreaux." SALGUES J.-B., Des erreurs et préjugés répandus dans les diverses classes de la société, Paris : Lepetit, 1825, T.II , p.83.
Question aux agrégés de Biologie : Pourquoi cette histoire est-elle fausse ? Réponse.

Sept :

Les sept nains, les sept jours de la création, les sept pêchés capitaux, les sept merveilles du monde, les sept couleurs de l'arc-en-ciel, les sept notes de musique, les sept pièces du Tangram. Il y avait 7 planètes dans le système solaire ; mais hélas, le Français Le Verrier fut à l'origine de la découverte de Neptune en 1846 et l'Américain Tombaugh découvrit Pluton en 1930.
Pour attribuer 7 couleurs à l'arc-en-ciel, il a fallu distinguer le violet de l'indigo, ce qui ne paraît pas évident. Les élèves dociles, comme le sont les bons élèves, ont presque tous cru à la réalité des 7 couleurs. Hélas pour les esthètes du chiffre 7, il a été impossible de cacher les 2 planètes en trop du système solaire.

Savoirs populaires !

Une cuillère introduite dans le goulot d'un bouteille de champagne a la vertu d'empêcher la perte des précieuses bulles de gaz carbonique, sans lesquelles le champagne ne serait rien. Plus efficace qu'un bouchon ! Reste à savoir comment elle fait.
Grossesse : la forme du ventre permet de prédire le sexe du bébé. Grâce à quoi de nombreux petits garçons ont bénéficié d'une layette rose.

Citations

"Le chercheur est censé regarder et comprendre. En réalité, non seulement personne n'a jamais rien découvert en observant, mais encore (...) l'observation a toujours tendu à entretenir les erreurs." JOUARY Jean-Paul, Enseigner la vérité ? Essai sur les sciences et leurs représentations, Paris : Stock, 1996. p.74.
"Moins une idée est précise, plus on trouve de mots pour l'exprimer." BACHELARD Gaston, La formation de l'esprit scientifique, Paris : Vrin, 1938.