Lucane

Cerf volant

Le Lucane cerf-volant

Lucanus cervus - Coléoptère

Albert Dürer Lucane Albrecht DÜRER, 1505

Espèce remarquable par son dimorphisme sexuel très prononcé : le mâle a d'énormes mandibules utilisées dans les combats. La larve du lucane (ci-dessous) se nourrit de bois mort et vit de 3 à 6 ans. L'espèce est répartie sur toute l'Europe, à l'exception du Sud de l'Espagne. Malgré sa large répartition, cette espèce n'est pas très abondante et se raréfie. C'est pourquoi elle est protégée. Pour favoriser cette espèce inoffensive, il faut laisser du bois mort dans les haies.

Classification : Invertébré / Arthropode / Insecte / Coléoptère

Enquête nationale sur le Lucane

Playdoyer pour le bois mort

Lucane larve

Dimorphisme sexuelLucane dimorphismeDimorphisme sexuel

Dans les villes et les bourgs de nos villages on ne supporte pas le bois mort. Alors on fait un grand nettoyage et on l'emmène à la déchetterie avec toute la faune entomologique "saproxylophage" (qui mange du bois mort). Une grande partie de la destruction de la nature provient de la volonté de la nettoyer. Sans ces "haies pourries" il n'y aurait pas de lucanes cerf-volants. Les larves ne se nourrissent que de bois mort. À Saint-Denis-sur-Sarthon (Orne), on a œuvré pour la raréfaction des lucanes en obligeant deux résidents à abattre leur haie. Qu'a-t-on trouvé au bout de la chaîne de la tronçonneuse ? de nombreuses larves de lucane.

Texte de Pline l'Ancien LIVRE XI Chapitre XXXIV Paragraphe [1]

On connaît une grande espèce de scarabée à cornes très longues, dont les extrémités fourchues et dentelées se ferment à volonté pour saisir des objets, et qu’on suspend au cou des enfants comme remèdes à certaines maladies. Nigidius l’appelle Lucanus.

In quidam genere eorum grandi, cornua praelonga, bisulcis dentata forcipibus in cacumine, quum libuit ad morsum coeuntibus, infantium etiam remediis ex cervice suspenduntur. Lucanos vocat hos Nigidius.

Bibliographie :
ZAHRADNICK J., Guide des insectes, Hatier, 1977.
CHATENET Gaëtan, Guide des coléoptères, Delachaux et Niestlé, 1986.
HOULBERT C., Coléoptères de France, supplément à la faune entomologique armoricaine, Rennes : Oberthur, 1912-1921.

Ne confondons pas le lucane cerf-volant femelle avec un Dorcus