Huppe

Pierre Belon (16eS.)

La huppe fasciée - Upupa epops

Extrait de Pierre BELON (naturaliste manceau), L'histoire de la nature des oyseaux, avec leurs descriptions et naïfs portraicts retirez du naturel, à Paris, chez Guillaume Cavellat, devant le college de Cambray, à l'enseigne de la Poule Grasse, 1555, avec privilege du Roy :

"La huppe est si cogneuë, qu'il ne seroit ia besoin la descrire, n'estoit pour la difference d'icelle avec plusieurs autres, qui sont semblablement huppez, tels que le vanneau, le paon, la soulcie, le cochevis et autres. Nous la voyons seulement en temps d'esté : car si tost qu'elle a fait ses petits, elle s'en va trouver un autre païs, plus chaud que le nostre, et s'y tient durant l'hyver. Nous lui donnons ce nom, à cause de la creste, mais les Grecs l'ont nommée Epops à cause de son cry. Nous la nommons un puput : car en oultre ce qu'elle fait son nid d'ordure, aussi fait une voix en chantant qui dit puput..."

Alain LIVORY, 1985 : "Le vieux mot de huppe vient du Latin Upupa qui, de toute évidence, imite exactement le chant bien connu de cet oiseau. C'est pourquoi le "u" français est faux... Soyons clair, porter une huppe (...) sur la tête, c'est ressembler à la huppe."

Exercice à faire pour demain matin : Trouver une contradiction entre ces deux textes.

Bibliographie :
BELON Pierre, L'histoire de la nature des oyseaux, Paris, 1555, (Médiathèque Le Mans mf 140 ou SA F°1709).
LIVORY Alain, Essai sur les noms français des oiseaux d'Europe et sur leur étymologie, Groupe Ornithologique Normand, 1985.

Créé le 14-02-2002.