Guettard Guettard 1752

Jean-Etienne Guettard (Etampe 1715 - Paris 1786)

Vers 1750, il découvre que les Puys auvergnats sont des volcans

"Il n'est personne aujourd'hui qui n'ait entendu parler des volcans d'Auvergne, et cependant leur découverte ne remonte guère à plus d'un siècle. C'est, en effet, en 1751 qu'un membre illustre de l'Académie des Sciences, Guettard, annonça, à la grande surprise du monde savant, qu'il existait au centre de la France des volcans éteints semblables à ceux qui sont en activité en Italie. Jusque-là ces montagnes régulièrement coniques, qui constituent la chaîne des Puys, aux environs de Clermont, et qui se dressent sur le plateau comme de gigantesques taupinières, avaient été considérées comme des amas de scories abandonnées par les métallurgistes de l'Antiquité. Guettard, qui était contemporain de Buffon et qui le premier dressa des cartes géologiques, avait parcouru l'Europe en tous sens. Et c'est au retour d'un voyage en Italie que, passant par Clermont-Ferrand et Volvic, il fut frappé des ressemblances de ces monts d'Auvergne avec le Vésuve. C'est alors qu'il s'écrie : Volvic, Volcani vicus ! " Caustier, Les entrailles de la terre (sd, vers 1900)
GUETTARD (1752 ) : "Les montagnes d'Auvergne, qui ont été, à ce que je crois, autrefois des volcans (...) sont celles de Volvic à 2 lieues de Riom, du Puy-de-Dôme proche de Clermont et du Mont d'Or (...) Ce fut à Moulins que je vis les laves pour la première fois (...) et étant à Volvic, je reconnus que la montagne n'étoit presque qu'un composé de différentes matières qui sont jetées dans les éruptions des volcans (...) Le reste de la montagne n'est qu'un amas de pierres ponces, noirâtres ou rougeâtres, entassées les unes sur les autres sans ordre ni liaison (...) Les bancs de pierre de Volvic suivent l'inclinaison de la montagne."

Guettard et la géologie des environs d'Alençon (d'après une notice de l'Abbé Letacq)

Crinoïdes St-Germain-du-CorbéisÀ propos des schistes ampéliteux de la Ferrière-Béchet : Ce fut Guettard qui les signala le premier à l'attention des savants... Les schistes de la Ferrière-Béchet appartiennent à la ceinture de schistes siluriens qui, près de Sées, entourent le grès quartzeux d'Écouves ; c'est un composé de matière charbonneuse...
À propos de la découverte du kaolin : Ce fut lui qui ayant acquis à Montpertuis une pièce de terre qui fournissait beaucoup de kaolin, réussit le premier à fabriquer avec cette matière une porcelaine analogue à celles de la Chine et du Japon.
À propos des encrines et pierres étoilées recueillies à Alençon (ci-contre) : Guettard est le premier qui ait déterminé en 1775 la nature de ces débris fossiles nommés encrines, pierres étoilées, entroques... L'on a donné le nom de "Fontaine-aux-Étoiles" à une fontaine des environs d'Alençon... Il s'en trouve aussi dans les carrières du Mesle-sur-Sarthe.

Liens externes : Cartes géologiques de Guettard | La minéralogie du Dauphiné par Guettard | Voir aussi Guide de la géologie en France, SGF - Belin, 2004, p. 329 et A.-L.-Letacq, Notice sur les travaux scientifiques de Guettard aux environs d'Alençon et de Laigle (Orne), Extrait du Bulletin de la Société Linéenne de Normandie, 1891 (Archives de l'Orne 1124-1).