La métamorphose des plantes
GOETHE et VAN TIEGHEM

Goethe

Goethe (1749-1832)

"Toute personne qui observe tant soit peu la croissance des végétaux remarquera aisément que certaines parties externes de ceux-ci se transforment parfois et passent tantôt entièrement, tantôt plus ou moins, à la forme des parties les plus proches."

Carpelle "La parenté secrète des différentes parties externes de la plante, à savoir des feuilles, du calice, de la corolle, des étamines, qui se forment successivement et comme naissant les unes des autres, a été reconnue depuis longtemps par les savants. On a nommé métamorphose des plantes l'action par laquelle un seul et même organe se montre à nous diversement transformé." GOETHE Johann-Wolfgang (1790)

Ci-contre, dessin paru dans Éléments de Botanique de Van TIEGHEM (1898) montrant l'origine foliaire des carpelles

RoseAnanas

La tige qui porte une fleur en position terminale a, en principe, une croissance limitée (la fleur se fane, puis le fruit tombe et la croissance s'arrête). Parfois les roses présentent de façon anormale une croissance continue (le rameau continue à croître en traversant la rose). Chez l'ananas cette anomalie est devenue généralité.

Ci-contre : 1) Rose anormale, dite prolifère. Remarquer la poursuite (anormale) de la croissance à travers la fleur.
2) Ananas : une inflorescence qui a repris une croissance végétative.

Germany  Lien externe en Allemand
Exemple de la fraise

Bibliographie : 1) GOETHE Johann-Wolfgang, La métamorphose des plantes, 1790. 2) Van TIEGHEM ph., Éléments de Botanique, Masson, 1898, p.338.