Rameau de lierre

Herbier virtuel : Le lierre

Hedera helix
Plante grimpante ligneuse
ici rameau stérile à feuilles lobées

Famille des ARALIACÉES
(Famille proche des Ombellifères
cf fleurs disposées en ombelles attirant les insectes)

Bois d'Héloup (Orne)
le 22 février 2003

image obtenue par scann direct d'un rameau.
(pas d'appareil photo, pas de logiciel de traitement de l'image)

Un des rares végétaux indigènes à conserver ses feuilles en hiver :

Contradiction : Le lierre est original par le fait qu'il fleurisse en octobre, saison où les arbres et arbustes sont en fruits, et qu'il fructifie en mai quand ceux-ci sont en fleurs. Cette originalité permet au lierre de développer ses fruits en pleine lumière à un moment où l'arbre tuteur n'a plus ses feuilles.

Entomologie et ornithologie: La floraison automnale est une aubaine pour les insectes (abeilles, mouches, papillons...) qui trouvent rarement des fleurs à butiner en cette saison tardive. Mis à part les phasmes, rares sont les animaux qui se nourrissent de ses feuilles. Aussi restent-elles intacts à la fin de l'hiver, ce qui n'est pas pour déplaire aux oiseaux (merle, fauvette, rouge-gorge...) qui s'y cachent pour nidifier.

Grimpeur ! :Le lierre est bien une plante grimpante et non un parasite. L'arbre n'est utilisé que comme support. Cependant les éléments nutritifs puisés dans le sol par le lierre ne profitent pas au tuteur. Il s'agit donc plutôt d'une concurrence.