La coquille des gastéropodes

Escargot petit gris
limneeTestacelle

Réduction de la coquille

Ces trois dessins sont extraits de Maurice Caullery, Le problème de l'évolution, Payot, 1931, p.135. fig. 32 :
"Régression de la coquille chez les pulmonés :
A. Testacella haliotidea avec coquille externe à l'extrémité postérieure ;
B. Parmacella moquini avec coquille intra-cutanée (B') ;
C. Arion ater.
"Avant de disparaître, la coquille cesse souvent d'être extérieure ; elle est recouverte par les téguments de l'animal et ne se calcifie plus. Nous constatons les diverses étapes de cette régression parmi les pulmonés chez les testacelles et les limaces..."

J'ai découvert des testacelles à Valframbert et à La Ferrière-Bochard (Orne).

Pourquoi la gastronomie valorise-t-elle l'escargot au détriment de la limace puisque la coquille ne se mange pas ?

Arion rufus

Divertissement étymologique : L'escargot est parfois appelé "limaçon" ou "colimaçon" ; ce dernier est en quelque sorte un mot valise : coquille - limaçon. La limace est un limaçon sans coquille. Un escalier peut être en colimaçon. La manière la plus fréquente de manifester chez les routiers est "l'opération escargot".

"Pitié pour l'escargot qui s'est lancé courageusement sur le désert de la route goudronnée, mais qui n'aura pas assez de salive pour faire la moitié de la course" (Georges Duhamel, Le bestiaire et l'herbier, Ed. Albert Guillot, 1954).

Un beau gastéropode sans coquille, c'est une jolie masse !

Observé en marchant sur les petites routes : Inconscientes du danger, les limaces se rendent jusqu'au milieu de la route pour manger leurs congénaires écrasés par les voitures.

Autres pages concernant les gastéropodes : Accouplement des escargots | Spirale | Coquillages gastéropodes d'hier et d'aujourd'hui | Crépidule