Départements

Description de quelques forêts de France

Forêt de Gex (fr / 01) :

Forêt du Haut-Jura. 700-900 m : Hêtres ; 900-1300 m Sapins, Hêtres et Épicéas ; 1300-1400 m : Épicéas.

La forêt du Massacre (fr / 39)

Cette forêt, située dans le Parc Naturel Régional du Haut-Jura, dans le département du Jura, culmine à 1495 m au Mont Pela et est constituée, comme beaucoup de forêts de ce département, de résineux, particulièrement d'épicéas. Son nom s'explique par un massacre qui a eu lieu en 1535 lors d'une bataille entre François 1er et le Duc de savoie. Les "bons élèves" d'antan vous auraient dit que c'était 20 ans après la bataille de Marignan !!

Irati - Iraty (64)

Forêt d'Irati (ou Iraty - fr / 64) :

En haut à droite, image extraite de la revue du Touring Club de France (01-1937).
Cette forêt de hêtres, proche de la frontière espagnole, a parfois été considérée comme la dernière forêt vierge de France. La revue "Terre Sauvage" - printemps 2007 - a fait un dossier (p.66) sur la forêt d'Iraty.
geoportailPortail : Voir la forêt d'Iraty depuis le ciel avec Géoportail

Forêt de la Massane (fr / 66) :

"Dans la partie orientales des Albères, la forêt communale d'Argelès-sur-Mer, dites des Couloumates ou de la Massane, s'étend sur 330 ha, de 600 à 1150 m d'altitude. (... C'est) la hêtraie la plus méridionale de France (...). Elle a tôt attiré les naturalistes ; Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708), botaniste de Louis XIV, a herborisé sous ses frondaisons." (Jean GADANT, L'atlas des forêts de France, 1998)

Forêt de Lyons (fr / 76):

La forêt de Lyons couvre 10700 ha sur craie blanche recouverte d'argile à silex et de limons.

Forêt d'Eawy (fr /76):

La partie domaniale de la forêt d'Eawy couvre 6500 ha, (au total 7200). La chênaie a été remplacée par une hêtraie, considérée comme une des plus belles d'Europe. Le sous-sol est crayeux, mais la craie est recouverte d'argile à silex. Ces terres lourdes ont été depuis longtemps abandonnées à la forêt. (d'après Les plus beaux sites naturels de France, Eclectis, 1991, p.35).

Roumare

Forêt de Roumare (fr / 76) Vers 1911.
Forêt de Grésigne (fr / 81) :

"Éperon avancé du Massif Central vers le Sud-Ouest aquitain... Le centre du massif est un dôme évidé de grès rouges permiens (d'où le nom de Grésigne" bordé par des crêtes triasiques. Cette forêt de 3500 ha est essentiellement une fûtaie de chênes rouvres avec un sous-étage de charmes." (WILLERVAL Bernard, Les plus beaux sites naturels de France, Eclectis, 1991, p.112)