Faucon crecerelle

Chouette Durer

Rapace, rapt, rapine, rapide (birds of prey)

Le vol du ciel ou celui d'ici bas ?

L'étymologie des noms d'oiseaux (et particulièrement de ceux des Rapaces) est riche de renseignements sur les conceptions de nos ancêtres (qui ont nommé les oiseaux).

"Les rapaces diurnes explorent chaque ferme du regard, ils inspectent la basse-cour. Qu'une proie apparaisse et à l'instant l'oiseau de rapine s'abat d'une aile sifflante, plus rapide qu'un plomb qui tombe. Le rapt de la poularde est fait sous les yeux mêmes du fermier." FABRE (J.H.), 1890. - Zoologie et Botanique, enseignement secondaire des J.Filles. Delagrave.pp.116-117

Le Grec ancien confirme le rapprochement entre le rapt et le rapace :

αρπαξ (harpax) = rapace, crochet.
αρπυια (harpuia) = Déesse des tempêtes, ravisseuse ; a donné harpia en latin et harpie (aigle) en français (TLF) ; à noter que harpie fait penser à charpie et à chair, mais ces 3 mots n'auraient aucun rapport entre eux.
αρπαγη (harpagé) = rapacité, avidité, rapine, rapt, pillage, croc pour tirer le seau du puits, rateau (Bailly).
αρπαλιος (harpalios) = qui déchire ; a donné l'ancien français harpaille qui signifiat canaille ; Comment ne pas associer harpaille, canaille, racaille !
αρπαγμος (harpagmos) = Rapt, vol, bien mal acquis.

étymologie des noms des rapaces (hibou, hulotte, chouette, effraye, épervier, vautour...)

Ainsi "Rapace" est à rapprocher de "rapt" et de "rapine", et les auteurs de rapts doivent être "rapides". Nos rapaces sont donc des voleurs.
"Voler" justement... Si on dit les rapaces volent, de quel vol s'agit-il ? Celui du ciel ou celui d'ici bas ? Ainsi les rapaces volent dans le ciel et volent au sol... les oiseaux de basse-cour... le plus rapidement possible !
"L'effraie, qu'on appelle communément la chouette des clochers, effraie en effet par ses soufflements, ses cris âcres et lugubres... (Buffon)". La redondance "l'effrayante effraie" n'est pas due à un hasard de la phonétique, mais correspond bien à une manière de voir cet oiseau : Ossifraga ou Osfraye (brise-os) a été transformé en Orfraye. Il fallait peu de chose pour que la frayeur ressentie par les humains ne déforme l'Orfraye en "Effraye".

Bibliographie :

En France, toutes les espèces de rapaces (diurnes et nocturnes) sont totalement protégées.
Un rapace ne peut soulever que le tiers de son poids (émission C'est pas sorcier, 05-03-2000).

La grotte préhistorique Chauvet à Vallon Pont-d'Arc est la seule à posséder un dessin rupestre représentant un hibou. (Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel Deschamps..., La grotte Chauvet, Seuil, 1995, p.41.)