Vestiges de l'ancienne forêt de Dieufit (Orne)

Des forêts de Dieufit et du Mont-d'Hère (...) subsistent quelques lambeaux épars. Ce massif s'étendait d'Ouest en Est, au Nord de la forêt des Andaines, de la Ferrière-aux-Étangs à Rânes.

carte dieufit 250 000

Bibliographie : FOUBERT Jean-Marie, Bois et forêts de Normandie, Éditions Corlet, 1985, p.59

De nombreux noms de lieux (hameaux) sont les témoins de cette ancienne forêt. Vous les trouverez, en partie sur la carte détaillée ci-dessous. En considérant la totalité de cette ancienne forêt "qui s'étendait de la Ferrière-aux-Étangs à Rânes", bien d'autres noms de lieux indiquent soit des parcelles qui n'existent plus, soit l'exploitation de la forêt, soit sa dégradation.

L'ancienne forêt :

  • La Chesnaie
  • La Foutelaie
  • Clair Bois
  • Le Bois
  • L'Air du Bois

L'exploitation de la forêt :

  • La Verrerie
  • La Verrerie de la Noë
  • La Vieille Verrerie
  • Le four à Chaux
  • La Ferronnerie

La dégradation de la forêt :

  • La Brousse
  • Les Ventes
  • La Boulaie
  • Les Bruyères
  • Le taillis de la Grue

carte dieufit 50000

Du Sud au Nord :
1) La forêt d'Andaine plus au Sud, située essentiellement sur le Grès Armoricain, n'a pas été réduite et morcelée comme celle de Dieufit.
2) La zone la moins boisée est située sur granite au Nord de la Sauvagère entre les deux routes (D18 et D266).
3) La forêt de Dieufit correspondait aux roches métamorphiques situées au Nord de la D266. Cette zone du bois de Mont d'Hère constitue les hauteurs de la région (345 m au Signal de Charlemagne).

Cahier de doléances de La Coulonche, le 1er mars 1789 (fr / 61) :

(les habitants) "observent que leur paroisse est située sur une montagne remplie de gros rochers épars et multipliés à l'infini, que le terrain ne produit pour ainsi dire que des broussailles et de la bruyère, que le seul grain qu'on y ensemence consiste en seigle, sarrazin et avoine, dont le produit n'est pas suffisant très souvent pour nourrir les habitants un quart de l'année. Cette paroisse se trouve d'ailleurs par la proximité où elle est des forêts d'Andaine et de Dieufit exposée au pillage des bêtes fauves et des loups qui affligent et dévorent malgré leur vigilance une bonne partie du produit de leur frais et travaux."

Page créée le 24-10-1997