Sérendipité ou zadigacité

Définition et exemples

BardaneLa sérendipité, c'est le fait de découvrir quelque chose que l'on ne cherchait pas.
Les exemples les plus connus sont : la tarte Tatin, le velcro, la vulcanisation du caoutchouc, le post-it, les bêtises de Cambrai...

La tarte Tatin (1898) serait le fruit de l'étourderie d'une des deux sœurs Tatin qui aurait mis sa tarte aux pommes à l'envers dans le four. Un exemple parfait de créativité accidentelle.
Le velcro a été découvert en 1952 par Georges Mestral dont le chien transportait sur son pelage des fruits de la bardane.
La vulcanisation du caoutchouc a été découverte par Goodyear qui, en 1839, a fait maladroitement tomber du soufre chaud sur du latex.

Essai de classification

1) La vraie sérendipité : On découvre quelque chose alors qu'on ne cherchait rien. Exemples : la tarte Tatin, le velcro.
2) La pseudo-sérendipité :
a) On découvre quelque chose alors qu'on cherchait autre chose. Exemple : le post-it ;
b) On découvre quelque chose par hasard en réponse à ce que l'on cherchait. Exemple : la vulcanisation du caoutchouc.

Étymologie

Le mot anglais serendipity est un néologisme de Horace Walpole qui s'est souvenu avoir lu les Voyages et aventures des trois princes de Serendip d'origine persane au 16e siècle. Serendip est l'autre nom de Ceylan, lui-même autre nom du Sri-Lanka. Dans ce conte, on découvre qu'un chameau est borgne parce qu'il ne mange que l'herbe située du côté gauche de sa route, même si celle de droite est meilleure. Ce livre a inspiré Voltaire dans Zadig (1747), d'où zadigacité.

La découverte fortuite du verre selon Pline l'Ancien