vipère

Tétrapodes !

"Tétrapode" signifie animal "à quatre pieds". Mettre le cheval, le chat, le lézard, la grenouille... dans le groupe des tétrapodes ne pose aucun problème. Ce groupe fait partie du groupe des Vertébrés. Tous les animaux qui ont 4 pattes sont effectivement des vertébrés. On ne connaît pas d'animal ayant 6 pattes ou plus et qui ait des vertèbres. L'existence d'une colonne vertébrale est indispensable à la présence de membres squelettiques. Les (quatre) membres des vertébrés peuvent prendre diverses formes et sont appelés tantôt "pattes", tantôt "pieds" par l'homme de la rue. Il est difficile d'admettre que les serpents soient des Tétrapodes. Ces animaux ont bien une colonne vertébrale et avaient jadis aussi des pattes ; Mais, oubliant de s'en servir (!), ils les ont égarées dans les herbes sèches!!!

Huppe Les oiseaux sont des Tétrapodes : 2 "pattes" et 2 ailes".
Les Mammifères sont bien sûr tous des Tétrapodes y compris les Cétacés. Les nageoires de la baleine sont deux membres antérieurs adaptés à la nage ; elle a perdu les deux autres dans l'océan !
Toutes ces structures ont la même origine et sont construites sur le même modèle.

CoelacantheLes "nageoires" du Coelacanthe sont peut-être les premières pattes !

"Chez les vertébrés Tétrapodes, qui dérivent d'un ancêtre commun, l'apparition des pattes il y a 370 MA, n'aurait rien à voir avec la sortie des eaux contrairement aux premières hypothèses. Ce serait une adaptation à la vie dans des milieux aquatiques peu profonds encombrés de branches..."

Poisson 4 nageoires

Les poissons ont des nageoires paires : pectorales et abdominales.

E. CAUSTIER, Manuel du Baccalauréat, Histoire Naturelle, Paris, Nony, 1900, p.130.
G. LECOINTRE et H. LE GUYADER, Classification phylogénétique du vivant, Belin, 2001.
LÉVÊQUE Christian et MOUNNOLOU Jean-Claude, Biodiversité, dynamique biologique et conservation, Dunod, 2008.
CLÉMENT Gaël, Quatre pattes pour conquérir la terre, in Les dossiers de la recherche, n°39, La valse des espèces, mai 2010, p.34
Lien externe : Paradoxes de la classification (Blog).