Hirondelle domestique

Hirondelle

Spallanzani,
Voyages dans les Deux-Siciles et dans quelques parties des Apennins,
Tome 6e, An VIII.

Premier mémoire : sur l'hirondelle domestique, Hirundo rustica Linn. (H. de cheminée)

"L'hirondelle dont je vais parler, est celle qui fabrique son nid dans nos maisons : son espèce est trop généralement connue pour que j'aie besoin de la décrire...

Vers le milieu du mois de mars, ces oiseaux ont coutume d'apparaître dans les vastes plaines de la Lombardie ; leur arrivée est seulement avancée ou retardée de quelques jours, selon que la température est plus ou moins douce ; mais ils ne viennent habiter les hautes et froides montagnes des Apennins... que dans le mois d'avril ou de mai.

On a observé que ces hirondelles ayant choisi une maison pour retraite, y reviennent constamment chaque annnée, rapportant au printemps le petit cordon de soie qu'on leur avait attaché aux pieds l'automne précédent. Trois fois j'ai usé envers mes commensales de cet innocent artifice ; les deux premières fois, j'ai vu les mâles avec les femelles retourner à leurs nids respectifs, portant sur eux les témoignages incontestables de leur identité, mais la troisième fois ils ne reparurent plus, peut-être une mort naturelle ou violente les avait surpris en route.

Ces expériences aussi curieuses qu'agréables, prouvent non-seulement que ces oiseaux reviennent à leur premier nid, mais que le mariage qu'ils y célèbrent, devient indissoluble pour l'avenir."

Comment expliquer que les hirondelles retrouvent leur nid après une migration ?

hihi La "queue d'aronde" est une façon d'assembler deux pièces de bois à angle droit. Rien à voir avec l'ancien modèle de voiture de chez Simca. Aronde est l'ancien nom de l'hirondelle. Les hirondelles ont été aussi un modèle de vélo stéphanois, très utilisé jadis par la police parisienne. Du coup, les policiers cyclistes de Paris prirent aussi ce sobriquet ornithologique !