63 Le Puy-de-Dôme (Clermont-Ferrand)

Roche TuilièreCarte géologique Puy-de-Dôme

1) la chaîne des Puys et le Mont-Dore,
2) la Limagne (aux terres noires parce que fertilisées par les coulées volcaniques),
3) les monts du Livradois et du Forez (Ambert).

Tuilière Roches Tuilière et Sanadoire

Une carrière à Volvic

Volvic et Puy de Dôme

Volvic La pierre de Volvic (andésite) (Henri Pourrat, L'Auvergne, Arthaud, 1932, p.71).
La cathédrale de Clermont-Ferrand est construite en pierre de Volvic.
Maison de la Pierre à Volvic (dans une carrière de lave du Moyen Âge) (04.73.33.56.92)
Fontaine pétrifiante de Sainte-Alyre, rue du Perou - rue Gaultier de Biauzat à Clermont-Ferrand.

Panorama depuis le Puy de Dôme (vers le nord et l'est) (80 Ko). Au sommet du Puy de Dôme : un temple gallo-romain construit en domite (roche volcanique).

Gour - Maar ou lacs cratères

Tazenat Le gour de Tazenat (maar rempli par un lac volcanique circulaire) situé au nord de la chaîne des Puys sur la commune de Charbonnières-les-Vieilles. Visualisez le Gour de Tazenat avec Géoportail.
Google-earth Si vous possédez Google Earth, saisissez Gour de Tazenat dans le formulaire de recherche.
Autre maar, cette fois-ci au Sud, le Lac Pavin : Lac Pavin vu du ciel ; saisissez Lac Pavin dans Google Earth

Cratères égueulés de La Vache et Lassolas et lac d'Aydat

Aydat CaustierAydat coupe geoportailportail : Puy de La Vache et Puy de Lassolas avec Géoportail. Les coulées de lave de ces deux volcans sont à l'origine de deux "lacs barrage volcaniques" : Aydat (ci-contre) et La Cassière.
Google-earthSaisissez Puy de Lassolas et passez en vue oblique pour bien voir la forme des cratères. Dans le lointain on voit le Puy de Dôme.

MurolMurol : forteresse construite sur un piton volcanique.
Menat : le plus ancien volcan d'Auvergne.

Fontaine pétrifiante de St-Alyre et St-Nectaire

La pouzzolane

Pouzzolanegeoportail Musée de plein air : le volcan de Lemptegy avec Géoportail et site officiel ; L'exploitation de pouzzolane a été réduite et un musée a été constitué. On peut cheminer dans le volcan creusé du fait de l'extraction.

Pouzzolane Ancienne exploitation de pouzzolane à Pontgibaud
Gorges de la Sioule et cascade de Pont-Gibaud : "On exploite sur le territoire de Pont-Gibaud des mines de plomb argentifière, et il y existe une fonderie de plomb" (Le Magasin Pittoresque, 1848, p.93).

Gergoviegeoportailportail : Plateau volcanique (basaltique) de Gergovie, dans la plaine de Limagne (volcanisme tertiaire). Le plateau de Gergovie est au nord de la ville.
Google earth Saisissez dans Google earth : 45°43'16.51" 3° 7'30.41".

01-03-1490 : Un tremblement de terre à Clermont-Ferrand et Chamalières (VII MSK).
Les carrières de calcaire de Cournon - calcaire bitumineux.

Lien externe : Stromatolites de Chadrat, commune de St-Saturnin, fossé de la Limagne

NB : Le Mont Dore, autrefois "mont d'Or", doit son nom à l'abondance des gisements aurifères !!
Histoire des sciences : Guettard comprend l'origine volcanique des puys.

Bibliographie :
CHARTON Edouard, Le tour du monde, Hachette, 1866 (Fonds ancien, IUFM, Centre d'Alençon)
GRAVELINE F. et DEBAISIEUX F., Les volcans d'Auvergne et du Velay, Solar, 1984)

"On avait proposé, en 1791, de donner au département nouveau le nom de sa plus haute montagne, le Mont Dore, qu'on écrivait généralement Mont d'Or. Gautier de Biauzat, député de Clermont, trouva que ce nom éveillerait une idée de richesse et que ses compatriotes pourraient s'en apercevoir lors de la répartition des impôts. Il proposa le nom de Puy de Dôme, montagne plus centrale, plus voisine de Clermont et célèbre par l'expérience de Pascal, afin que l'on comprenne bien que dans ce pays il est plus facile de peser l'air que les écus." (BOULE Marcelin, Le Puy de Dôme et Vichy, Guide du touriste, du naturaliste et de l'archéologue, Masson, 1901)

"La misère a cela de bon qu'elle supprime la crainte des voleurs" (Alphonse ALLAIS)

"Dolomieu proposa en 1797 de forer une galerie sous un petit appareil qui émerge du plateau granitique près de Pontgibaud... Cet ancien voeu de Dolomieu, un exploitant de carrière avisé l'a exaucé au Puy de Lemptégy... De ce puy qui s'élevait 70 m au-dessus du plateau, il ne reste quasiment plus rien, commencée en 1944, une exploitation de pouzzolanes l'a fait disparaître. La voie était ainsi libre pour une reconversion intelligente permettant à l'homo turisticus, une ressource permettant de parcourir les racines d'un volcan." (RICHET Pascal, Guide des volcans de France, BRGM - Belin, 2003, p.116)