Hêtre ChèvrefeuilleChèvrefeuille

Un jeune hêtre étranglé par un chèvrefeuille

Fagus sylvatica - Lonicera caprifolium

Allouville Déformation torsadée d’une jeune pousse de hêtre
Le chèvrefeuille est une plante grimpante qui utilise l'arbre simplement comme un support et ne le parasite pas. Cependant, il entre en concurrence pour le prélèvement des sels minéraux dans le sol et surtout, l'arbre support étranglé peut finir par mourir ; c'est pour cela que les forestièrs soupent les chèvrefeuilles.
On constate que la boursoufflure se forme au-dessus de la tige enlacée du chèvrefeuille (qui ici a disparu probablement coupée par le forestier). On constate également qu'elle est plus importante à la base que vers le sommet.
Comment expliquer cette déformation du tronc de l'arbre ?
Le phloème (du hêtre) où circule la sève élaborée (descendante) est plus périphérique, comparativement au xylème. En conséquence, le phloème est davantage concerné par l'étranglement et s'hypertrophie en amont de la zone étranglée par le chèvrefeuille. Reste à expliquer pourquoi cette hypertrophie est plus importante à la base : Cela s'explique par la croissance du chèvrefeuille ; l'étranglement a duré plus longtemps à la base et ici sa tige, plus âgée, est plus grosse et plus vigoureuse.

Différentes sortes de plantes grimpantes