Le bocage vendéen : haies plessées et arbres morts

Arbre mort

Haie plessee

Le plessage était un technique permettant de parquer les bestiaux.

Ici un arbre mort conservé près de Cerizay (79 - Deux-Sèvres).

Le bocage est un bon compromis entre la productivité agricole et la nature. Bien sûr, il n'a pas été créé pour protéger la faune et la flore. Mais, il se trouve qu'il ait cet avantage de préserver la biodiversité, à juste titre valorisée aujourd'hui.

Divertissement toponymique et étymologique : le plessage est une technique très employée au Moyen Âge pour parquer les bestiaux. Le vieux français "plaissier" veut dire courber et viendrait d'un mot latin "plectere" qui veut dire entrelacer. Plesser c'est courber et entrelacer les branches. Le toponyme "le Plessis" est très abondant. Il a commencé par désigner la haie plessée, puis la propriété correspondante (ex : le château du Plessis). Mais il désigne aussi des personnes comme par exemple Mr Charles du Plessis d'Argentré qui est né au 18e S., devinez où ? ... à Argentré-du-Plessis dans l'actuelle Île-et-Vilaine.