Carte des curiosités géologiques au nord d'Alençon

Orne - Basse-Normandie

butte-chaumont.jpg

Photo prise depuis la mer du Jurassique vers le cap escovien (Écouves). Au second plan, près des maisons, la plage !
Alençon est situé à la limite du Massif Armoricain et du Bassin Parisien.

Perte Vingt-Hanaps

Principale curiosité : les pertes de Vingt-Hanaps situées sur une faille.
Ci-contre © photo Mme Chantal Hayot

geoportailportail : Comparez la carte ci-dessous avec la vue aérienne de Géoportail | Situation précise de la perte.

Situation des sites géologiques

Le sous-sol de la ville d'Alençon est granitique à l'Ouest et calcaire à l'Est. La grande faille (en rouge) délimite les calcaires secondaires au Sud et les roches primaires au Nord (Massif forestier d'Écouves).
1 : Carrière de graphite (schiste noir) dans le jardin du presbytère de la Ferrière-Béchet.
2 : Traces de repos et pistes de Trilobites dans le grès armoricain de la carrière de Fontaineriant.
3 : Pertes de Vingt-Hanaps : les ruisseaux descendant de la forêt d'Écouves se perdent dans la faille et réapparaissent une dizaine de km plus loin, au lieu-dit évocateur : "le Sourtoir"..
4 : Coraux dans les grès dévoniens (lieu-dit Le Hamel, sur la D2).
5 : Éboulis de grès armoricains sur la butte Chaumont (glaciations du Quaternaire).
6 : Excavations de kaolin (argile blanche) aux lieux-dits La Frelonnière et la Touche. Le kaolin est la matière première de la porcelaine. Alençon aurait pu (courant XVIIIe siècle) devenir manufacture de porcelaine, hélas, Limoges est arrivé !
7 : Carrières de Granite (Lieu-dit La Hantel).
8 : Clerchenai : lieu-dit où la Briante (en bleu) semble déviée par la faille (en rouge).
9 : Carrière de granite et son diamant, Condé-sur-Sarthe.
10 : Ancienne carrière du Chevain : fossiles du Jurassique abondants (Pleurodyctium).
11 : Résurgence du Sourtoir à Sémalé (D31)

Perte

Autre vue de la perte de Vingt-Hanaps.

Courrier d'un spéléologue à propos du gouffre de Vingt-Hanaps situé derrière la gare : Les Pertes de Vingt-Hanaps intéressent les spéléos depuis longtemps. Quelques tentatives anciennes ont été faites dans l'espoir de pénétrer dans le réseau comme à Port-en-Bessin. Si les niveaux d'eau sont très bas il y a un espoir. Il y a eu quelques tentatives anciennes non fructueuses. Nous (spéléos) avons recruté quelques jeunes et ils semblent intéressés par ce réseau. Il n'y a plus qu'à les motiver à fond; Pour le reste, je n'en sais pas plus que ce qui est dit dans le guide géologique (F. DORÉ, Normandie, Masson, 1977, p. 137). Si avez des infos sur le site, je suis preneur et je vous tiens au courant des recherches si elles démarrent. Ce genre de phénomène est rare en Basse-Normandie et mérite qu'on s'y intéresse. Attention : l'accès est dangereux et réservé aux spéléologues.

Vidéos en liens externes : La perte de Vingt-Hanaps, Comparaison Vue aérienne et carte géologique | Résurgence du Sourtoir

hihi"L'ancien volcan de la Butte Chaumont va-t-il se réveiller ?" On trouvera des informations sur cette hypothèse plausible dans Orne-Hebdo du 01/04/2008, p.3.
Voir aussi liens externes : Vidéo de Jean-Jacques Duval et Photographies de DJJDU.